La monnaie libre et les Pros

Les questions que se posent les pros

Accepter des paiements dans une monnaie qui n’est pas adossée à l’euro, et qui en plus est basée sur la blockchain pose quelques questions spécifiques :

  • Quel taux de change appliquer pour fixer ses prix ?
  • Comment comptabiliser les recettes en Ğ1 dans son bilan ?
  • Comment déclarer la TVA ?
  • Peut-on verser une partie des salaires en Ğ1 ?
  • Peut-on payer ses impôts en Ğ1 ?
  • Comment faire une facture en Ğ1 ?

Il n’y a malheureusement pas encore de réponse toute faite, mais ça n’empêche pas certains entrepreneurs audacieux de se lancer :

Deux entrepreneurs racontent leurs expériences de la Ğ1 en tant que pros

Le 29 mars 2019, Cédric Aimé, dirigeant du magasin de musique Djoliba, situé près de Toulouse, et Joao racontent leurs expériences de professionnels acceptant la monnaie libre Ğ1 :

Peut-on verser une partie des salaires en Ğ1 ?

Oui.

Certains le font déjà.

Il y a plusieurs façons de le faire. Parlez-en avec votre comptable pour décider ensemble de la méthode à adopter.

Une des possibilités est d’inscrire les versements en Ğ1 comme “dons en nature”. Vous devez cependant préciser la valeur en euros du versement effectué en Ğ1.

Le paiement en ligne en Ğ1

Il n’existe pas encore de module pour accepter le paiement en Ğ1 sur WooCommerce, Magento ou Shopify.

Cependant, l’outil Cesium API permet déjà de créer des boutons et liens de paiement :

https://g1.duniter.fr/api/#/app/home

Avec un peu de programmation, il semble envisageable de les intégrer dans un tunnel de vente simple.

Des discussions à ce sujet ont lieu sur le forum technique de Duniter :

3 J'aimes

1 J'aime

Joao et Cédric ont raconté ça avant que l’état ait légiféré , parce que dorénavant:

  • la Ğ1 n’est pas une monnaie mais un actif.

  • il n’ y a pas de taux de change pour proposer des prix dans cet actif qu’est la Ğ1.

  • les recettes en actifs numériques sont à intégrer au bilan dans le compartiment n°5.

  • il n’y a pas de TVA puisque pas de monnaie utilisée.

  • on peut verser tout ou partie de salaire en actifs numériques.

  • on ne peut pas payer ses impôts en actif numérique.

  • Une facture est indépendante du type de moyen d’échange utilisé.

4 J'aimes

Bonjour, merci pour cette explication et cette « mise au clair », si je puis dire…

1 J'aime

très bon article,
très bonnes questions.

1 J'aime

Pas du tout, un versement en ğ1 n’est pas un versement en euro .

Man, j’avais une société et toutes les société ont une caisse noire donc tu déclare un peu ce que tu veux

Oula , non, pas du tout . Il n’est pas declarable fiscalement n’importe quoi.
La déclaration fiscale contient les échanges économiques réels et l’état prélève l’impôt sur l’utilisation de sa monnaie.

2 J'aimes

Je valide.
Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi quand on manipule la ğ1.
C’est un super outil, un beau pied-de-nez à la monnaie-dette.

2 J'aimes

Bonjour tout le monde,

Je ne suis experte en rien du tout dans tous ce que vous dites, et j’apprends plein de choses? Je vous en remercie.

Cependant, à l’apéro june de St André où j’ai découvert la monnaie libre et son monde (merci @Roswell974 ), ce que j’ai cru comprendre, c’est que la june n’a pas de valeur fiscale, mais une valeur humaine.
Corrigée moi si je me trompe. Et si c’est bien le cas, pourquoi parler de déclaration fiscale ? N’est-ce pas donner une ouverture à l’Etat (ou je ne sais quelle autre machine) pour mettre la main dessus et nous dicter ses lois?

4 J'aimes

excellente question, peut-être même la meilleure.
merci de remettre les choses à l’endroit.

Salut Manue,
Tu as au fond raison, on réfléchi encore beaucoup trop dans le sens du système traditionnel.
Aussi on voudrait tout changer d’un coup ce n’est pas possible il faut y aller pas à pas, les choses sont en trin de changer…

3 J'aimes

Valeur fiscale ne veut rien dire.
Valeur humaine est relative à l’observateur selon son référentiel de mesure.

La monnaie Libre n’est pas de la monnaie pour l’etat mais un actif comme les autres qui est taxé à 30% du montant de monnaie non libre échangée avec.

1 J'aime

Bonjour,
J’ai un peu de mal a comprendre comment on déclare l’actif G1 ?!?!pour pouvoir rester légal.
Et ne comprend pas non plus :

Puisqu’il n’y a pas de monnaie non libre échangé…
à part pour certains échanges la demande de partition aux frais payés en euros (à prix coûtant) effectivement.

1 J'aime

Qu’est ce que vous ne comprenez pas ?

Pour vous aider :
imaginez que vous acceptez d’etre rémunéré en bananes (un actif non numérique) en échange de vos services d’aide à l’installation GNU Linux.
L’etat ne peut pas vous taxer puisqu’il n’y a pas de monnaie utilisée par contre il voudra pouvoir vérifier que les bananes vous ont été échangées dans la déclaration fiscale.
C’est pareil avec les DU de Ğ1 .

Oui, ça, j’ai compris…

En fait la question précise serait comment on le déclare.
Et quand on fait des échanges incluant une somme minime parce qu’on fait payer comptant les frais en euro…

Bon, il faut peut-être qu’on demande aux impôts comment on le déclare…sauf si qqn connaît déjà dans quelle rubrique et qu’est-ce qu’on écrit… :stuck_out_tongue:

comme on déclare un actif numerique (jetons, dividendes , stocks options et ICO)

taxes et impots s’appliquent précisément sur les euros échangés.

Je vous ai repondu: actifs numériques (colonne 5 )

1 J'aime